© Cécile Guiot

Des marécages

transformés par un architecte

L’espace où s’étend Port Grimaud était formé de quelques marécages et de la plaine alluvionnaire de la Giscle. À l’époque, ces lieux étaient uniquement fréquentés pour des activités agricoles ou de chasse. Ce n’est qu’à partir des années 1960 que cette côte a fait l’objet d’intérêt pour le développement touristique.

Le père de Port Grimaud

L’architecte François Spoerry

Voilà plus de cinquante ans que le permis de construire de Port Grimaud était délivré. Son créateur ? Un architecte visionnaire venu d’Alsace, et qui avait imaginé cette cité lacustre des temps modernes.

François Spoerry, était un adepte de l’architecture douce, c’est-à-dire s’opposant aux grands ensembles rectilignes et trop réguliers d’alors.

Port Grimaud est ainsi née avec des hauteurs raisonnables, de l’espace, des bâtiments rappelant la Provence et s’intégrant parfaitement aux bâtis existant alentour.

Une architecture

avant-gardiste

Une fois ce principe défini, il imagine un village où la terre et la mer s’interpénètrent. Marqué par l’architecture traditionnelle, qu’il trouve plus « douce » que les grands projets immobiliers de son temps, il propose des maisons de style provençal mais aussi d’influences méditerranéennes.

Sur place

à Port Grimaud