© Nico Gomez

Pays de vigne

et terre d'olivier

Grimaud, terre de Provence, c’est aussi un terroir dont ses habitants sont très fiers. De l’olive à la vigne, en passant par le miel doré, le châtaigner ou les champignons des bois, la nature et le savoir-faire des hommes, vous prodiguent toutes leurs merveilles…

Grimaud

Une terre que l’on cultive

Le vignoble grimaudois est le meilleur signe de la vitalité de la commune : au fil des siècles, la vigne est restée l’élément moteur de l’économie locale et aujourd’hui, les vins de Grimaud s’exportent et se boivent dans le monde entier.

La cave coopérative « Les Vignerons de Grimaud » en est le meilleur symbole, avec ses deux lignes d’embouteillage, sa production vendue intégralement chaque année et une qualité de vin sans cesse en amélioration.

Il y a aussi les domaines, pépites posées ici ou là sur le territoire rural de Grimaud : Val de Gilly, Clos Servien, La Tourré… Des lieux où les vignerons procèdent aux mêmes gestes depuis des générations, par amour de leur terre et pour faire partager, à tous, leur délicieux nectar.

La saison des

Vendanges

Parfois dès la fin d’août, le ballet des tracteurs commencent sur nos routes. Les viticulteurs se mettent à l’heure de la récolte.

Gorgé du beau soleil d’été, le raisin est à maturité, prêt pour rejoindre la cave coopérative et devenir, enfin, de bons nectars de Provence.

Grimaud

Terre d’olivier

La culture de l’olivier dans la région remonte au-delà du XIe siècle.

On les trouve essentiellement sur les coteaux ensoleillés, souvent en restanque. Ils fournissent des olives de table, mais aussi une huile précieuse, utilisée pour la cuisine bien sûr, mais aussi pour la fabrication du savon.

Les moulins à huile, témoins de cette production se développent considérablement à partir du XVIe siècle. Aujourd’hui un seul producteur perpétue cette très ancienne production.