La fontaine de la Place Neuve, le symbole de l’eau à Grimaud.

Une histoire d’eau

Grimaud, perché sur sa colline, a souvent manqué d’eau.

Les deux puits du village et les quelques sources aux alentours n’étaient pas suffisants pour les 900 habitants et le bétail du village.

Ainsi, au XVIe siècle, l’eau d’une abondante source située à plusieurs kilomètres du village, a été canalisée jusqu’à la Fontaine de la Ville située dans le quartier de l’église. Malheureusement, ce système s’est arrêté au bout d’un siècle.

© Cyril Carpentier

Des monuments

De cet ensemble, il ne reste que quelques vestiges, dont le Pont des Fées. Les habitants ont donc subit à nouveau le manque d’eau jusqu’en 1884, où grâce à une machine à vapeur, l’eau de la nappe phréatique de la plaine est montée au village pour alimenter les maisons.

Cette fontaine, élevée en 1886 sur une place nouvellement construite, commémore la fin des travaux et l’arrivée de cette eau. Une dédicace, à l’arrière de l’édifice, exprime la reconnaissance des villageois envers la municipalité qui a permis sa construction. Elle a d’ailleurs été rénovée en 2018.

La rue des hoirs, qui arrive à la Place Neuve, s’appelait autrefois rue des Orts (du provençal ort : jardin). On aperçoit encore ces jolis jardins de part et d’autre de la rue.

Traditions provençales devant la fontaine © Cyril Carpentier