img-name-mising

Rouault Au pays du Père Ubu

Culture, Exposition, Peinture à Saint-Tropez
  • L’exposition sera l’occasion de mettre en valeur le processus de création de l’artiste, des études préparatoires aux réalisations finales et mettra en exergue la diversité des techniques employées par Rouault.

  • En 1896, Alfred Jarry crée le personnage d’Ubu pour sa célèbre pièce Ubu roi, œuvre révolutionnaire qui inaugure le théâtre de l’absurde. En 1907, après la mort d’Alfred Jarry, le réputé marchand d’art Ambroise Vollard, qui connaissait bien l’écrivain, rachète le droit d’exploiter le personnage d’Ubu. Durant la Première Guerre mondiale, Ambroise Vollard rédige toute une série de suites d’Ubu roi (Le Père Ubu à l’hôpital, La politique coloniale du Père Ubu, Le Père Ubu à la guerre, Le Père...
    En 1896, Alfred Jarry crée le personnage d’Ubu pour sa célèbre pièce Ubu roi, œuvre révolutionnaire qui inaugure le théâtre de l’absurde. En 1907, après la mort d’Alfred Jarry, le réputé marchand d’art Ambroise Vollard, qui connaissait bien l’écrivain, rachète le droit d’exploiter le personnage d’Ubu. Durant la Première Guerre mondiale, Ambroise Vollard rédige toute une série de suites d’Ubu roi (Le Père Ubu à l’hôpital, La politique coloniale du Père Ubu, Le Père Ubu à la guerre, Le Père Ubu au pays des soviets …) qu’il regroupe en grande partie dans une somme : les Réincarnations du Père Ubu.

    Passionné par les éditions d’art, il souhaite illustrer son texte et se tourne alors vers Georges Rouault, artiste à l’œuvre inclassable proche des fauves. Ce projet de grande ampleur occupe le peintre jusqu’en 1932, date de la publication des Réincarnations.

    Il s’initie à l’eau-forte, expérimente diverses techniques, retravaille les gravures avec de la peinture à l’huile, du pastel ou encore de l’encre de Chine. Eternel insatisfait, il exécute de nombreuses études et reprend à plusieurs reprises chaque illustration. Rouault se passionne pour le personnage d’Ubu et le fait sien en réalisant diverses variantes à partir de ses gravures. Ce projet lui offre ainsi une grande liberté stylistique et technique.

    L’exposition sera l’occasion de mettre en valeur ce travail de longue haleine de Rouault, peu étudié et exposé en comparaison de sa peinture empreinte de religiosité. Elle présentera tout le processus de création de l’artiste, des études préparatoires aux réalisations finales et mettra en exergue la diversité des techniques employées par Rouault.
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
    Plein tarif : 4€
    Tarif réduit : 3€ (enfants à partir de 12 ans, étudiants entre 18 et 25 ans, demandeurs d’emploi, groupes à partir de 10 personnes, maison des artistes, guide conférencier, amis du Louvre)
    Gratuité : ICOM, handicapés, presse, amis du musée (présentation cartes pour toutes ces catégories), enfants de moins de 12 ans.
Horaires
Horaires
  • Du 31 mars 2023 au 25 juin 2023
    Fermé Le Lundi
    * Le musée sera ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h (fermeture à 17h le 31 mars). Fermé le 1er mai et le 17 mai.
Fermer