Voir les photos (3)
Bachar 1

Musique : Bachar Mar-Khalifé

Culture, Concert à Sainte-Maxime

À partir de :  13 Tarif plein
  • Avec sa voix et ses compositions envoutantes, le chanteur multi-instrumentiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé irrigue sa musique d’une sève particulière.

  • Sur scène, ses ondes lumineuses se répandent comme une trainée de poudre, plongeant le public dans un doux sentiment d’extase. Une sorte de rêve éveillé à l’ombre d’un cèdre.

    C’est en compagnie de Dogan Poyraz à la batterie et Aleksander Angelov à la basse et à la contrebasse que Bachar Mar-Khalifé joue en concert son cinquième et dernier album ON/OFF paru sur son propre label Balcoon. Elégant et séduisant opus enregistré dans les montagnes au nord de Beyrouth, dans une maison familiale...
    Sur scène, ses ondes lumineuses se répandent comme une trainée de poudre, plongeant le public dans un doux sentiment d’extase. Une sorte de rêve éveillé à l’ombre d’un cèdre.

    C’est en compagnie de Dogan Poyraz à la batterie et Aleksander Angelov à la basse et à la contrebasse que Bachar Mar-Khalifé joue en concert son cinquième et dernier album ON/OFF paru sur son propre label Balcoon. Elégant et séduisant opus enregistré dans les montagnes au nord de Beyrouth, dans une maison familiale qui lui est chère, où l’électricité coupe deux fois par jour !

    Dédié "à tous les libanais qui ne trouvent plus le sommeil" depuis l’explosion du 4 août 2020, l’album comprend un titre tristement prémonitoire : Insomnia, enveloppé de volutes incandescentes, une reprise au piano de Ya Hawa Beirut de la divine Fairuz (un cri d’amour pour le Liban), quelques vers du poète libanais Gibran Khalil Gibran récités par son père…

    La musique de Bachar Mar-Khalifé est un pont jeté entre passé et présent, mélancolie et espoir, tendresse et révolte, redécouverte du patrimoine et échappées synthétiques. Sensuel, poétique, son langage ne connait pas de frontières qui métisse français et arabe, mélopées orientales traditionnelles, irruption jazzy et pointe d’électro.

    Avec un lyrisme qui n’appartient qu’à lui, il chante l’exil, l’amour de sa terre et des autres, les angoisses du peuple libanais, les souvenirs heureux, le mal-être contemporain et l’espoir, fragile… Un univers en clair-obscur au confluent de l’Orient et de l’Occident.
  • Langues parlées

    • Français
  • Le 5 février 2022
  • Plein tarif
    De 13 € à 24 €
  • Tarif plein : 24€
    Tarif carte blanche : 17€
    Tarif réduit : 18€
    Tarif carte jeune : 13€
Horaires

Horaires

  • Le 5 février 2022 à 20:30
Non précisé