Voir les photos (4)
La consagración de la primavera

Danse : La Consagración De La Primavera

Culture, Danse à Sainte-Maxime

À partir de :  15 Tarif plein
  • Quand Stravinski inspire un génie du flamenco et une compositrice contemporaine visionnaire, la rencontre est sans doute inévitable.

  • Le Sacre du Printemps de Stravinski et la danse flamenca ne prennent-ils pas chacun racine dans un sol criblé de coups de talons ?

    Israel Galvan, figure emblématique du flamenco, les pianistes Cory Smythe et Sylvie Courvoisier nous offrent une folie à trois, en revisitant Le Sacre du Printemps. Une œuvre hors du temps à la puissance saisissante.

    Un bras levé droit au ciel, un talon frappant la scène et voilà tout l’espace qui se met à tourner autour du danseur. Maître incontesté du...
    Le Sacre du Printemps de Stravinski et la danse flamenca ne prennent-ils pas chacun racine dans un sol criblé de coups de talons ?

    Israel Galvan, figure emblématique du flamenco, les pianistes Cory Smythe et Sylvie Courvoisier nous offrent une folie à trois, en revisitant Le Sacre du Printemps. Une œuvre hors du temps à la puissance saisissante.

    Un bras levé droit au ciel, un talon frappant la scène et voilà tout l’espace qui se met à tourner autour du danseur. Maître incontesté du flamenco contemporain, Israel Galván a forgé sa stature internationale grâce à des créations originales.

    Pianiste et compositrice, figure internationale des musiques improvisées, Sylvie Courvoisier déploie une créativité aventureuse faite de rigueur formelle et de spontanéité expressive. À deux artistes intrépides, amoureux de l’inédit, Le Sacre du Printemps offre les dangers les plus séducteurs.

    Pour Sylvie Courvoisier, il s’agit d’interpréter, avec le très éclectique Cory Smythe, la version pour quatre mains de l’auteur tout en intégrant les pulsations rythmiques insufflées par Galván, mais aussi de livrer, dans un deuxième temps, une composition originale librement inspirée du Sacre : Spectro, délicate introspection aux tempi contrastés qui en déploie les harmonies de manière inédite.

    Aux martèlements expressifs, aux lenteurs ascétiques et aux fureurs mélodiques du piano, répondent les arabesques corporelles d’Israel Galván. Danseur relié à la terre et à l’air, il fait musique première de son corps et bouscule la danse flamenco en faisant une terre d’accueil à d’autres traditions. Naît une communion des langages et des signes faite d’ébranlements telluriques, de frappes et de jaillissements qui sont l’expression d’une liberté jouissive, de celle que seul permet l’art exprimé à son plus haut niveau.
  • Langues parlées

    • Français
  • Le 11 mars 2022
  • Plein tarif
    De 15 € à 28 €
  • Tarif plein : 28 €
    Tarif carte blanche : 20 €
    Tarif réduit : 21 €
    Tarif carte jeune : 15 €
Horaires

Horaires

  • Le 11 mars 2022 à 20:30
Non précisé