img-name-mising

10e édition du Grand Prix Photo de Saint-Tropez - Exposition Lucien Clergue

Culture, Exposition, Photographie à Saint-Tropez
  • L'association Grand Prix Photo vous invite de découvrir "La passion du Sud", une sélection d'une trentaine de photographies de Lucien Clergue, premier photographe à avoir intégré l'académie des Beaux-Arts.

  • Après une adolescence et un début de carrière artistique contrariés par la guerre, Lucien Clergue réussit à conquérir sa liberté à se consacrer pleinement à sa passion pour la photographie (qu'il partage depuis toujours avec celle du violon).

    Au sortir de l'usine où il travaille pour subvenir aux besoins de sa mère depuis l'âge de 15 ans, il réussit à s'établir comme photographe indépendant en 1959. Les rencontres de Pablo Picasso et de Jean Cocteau, parrains de ses véritables débuts, se...
    Après une adolescence et un début de carrière artistique contrariés par la guerre, Lucien Clergue réussit à conquérir sa liberté à se consacrer pleinement à sa passion pour la photographie (qu'il partage depuis toujours avec celle du violon).

    Au sortir de l'usine où il travaille pour subvenir aux besoins de sa mère depuis l'âge de 15 ans, il réussit à s'établir comme photographe indépendant en 1959. Les rencontres de Pablo Picasso et de Jean Cocteau, parrains de ses véritables débuts, se sont avérées décisives dans ce "grand saut". Cocteau s'est inspiré des photographies de Lucien Clergue pour réaliser les fresques de la Chapelle Saint Pierre à Villefranche-sur-mer et pour le remercier, l'a invité à réaliser les photographies de son film, Le Testament d'Orphée.

    Grâce à deux collectionneurs mécènes, Lucien Clergue pourra réaliser ses propres recherches sans avoir à entrer dans une agence ou collaborer à un organisme de presse.
    Son travail fouille les secrets de la vie et de la mort à travers ses scènes de tauromachie, de saltimbanques, de charognes, de cimetières, sujets de prédilection de ses débuts. Puis la corrida, le nu féminin, le paysage camarguais, les portraits de personnalités (Picasso, Jean Cocteau, St John Perse...) s'imposent à lui comme les leitmotivs d'un univers à la fois particulier et universel : revendiquant son inscription dans la terre arlésienne natale, comme en témoignent ses recherches sur les Gitans, son œuvre est simultanément porteuse d’une universalité liée à une exploration intemporelle de la nature, du corps féminin, des lieux et des gestes où s'inscrit de manière immémoriale la vie des hommes.
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
  • Du 28 avril 2024
    au 30 mai 2024
  • Lundi
    Fermé
    -
  • Mardi
    10:00 - 18:00
  • Mercredi
    10:00 - 18:00
  • Jeudi
    10:00 - 18:00
  • Vendredi
    10:00 - 18:00
  • Samedi
    10:00 - 18:00
  • Dimanche
    10:00 - 18:00
En lien avec
Fermer